L’Avulsion dentaire

0
41

L’avulsion dentaire consiste à réaliser l’extraction de la totalité d’une dent. Elle est faite par un chirurgien dentiste sous anesthésie locale. 

Une avulsion dentaire n’est pas une solution intermédiaire et ne doit donc être pratiquée qu’en cas de nécessité majeure. C’est le cas d’une infection poussée, un traitement orthodontique, un risque infectieux avant une opération ou quand aucun des traitements thérapeutiques habituels n’a été concluant. 

A quoi s’attendre lors d’une extraction dentaire ?  

L’avulsion dentaire : qu’est-ce que c’est ?

Extraction dentaire, arrachement d’une dent, avulsion dentaire … Tous désigne l’action d’enlever ou de déloger une dent de sa localité habituelle sur l’arcade. 

C’est une intervention chirurgicale radicale et qui ne doit être pratiquée qu’en dernier recours. Une avulsion dentaire est pratiquée par un chirurgien dentiste. 

Pourquoi recourir à une avulsion dentaire ?

Une avulsion dentaire est recommandée quand : 

  • Une carie s’est étendue et a fini par détruire la structure de la dent.
  • Une infection affecte l’os qui joue le rôle de support dentaire. 
  • En cas d’encombrement ou de malocclusion ce qui peut signifier qu’il n’y a pas assez d’espace sur l’arcade pour accueillir toutes les dents, provoquant la formation d’imbrications maxillaires supérieure ou inférieure. Ce mauvais alignement va gêner la mastication et peut couver une infection.
  • En cas de fracture corono-radiculaire, parodontopathie avancée et qu’il devient impossible d’effectuer les traitements thérapeutiques habituels.

Quelques cas d’exceptions

  • Chez les enfants en âge d’avoir des dents définitives, une extraction peut être effectuée si la position de la dent de lait gène l’arrivée de la dent définitive. Les dents de lait sur l’arcade seront alors délogées pour laisser place à la nouvelle et lui donner le temps de bien se repositionner
  • Une avulsion dentaire sera également nécessaire en cas d’une opération chirurgicale du cœur ou une radiothérapie des cancers sur le même côté qu’une dent infectée. Cette dernière sera enlevée pour éviter un risque infectieux
  • La présence d’une dent incluse peut réclamer l’exécution d’une avulsion dentaire. En effet, une dent incluse signifie qu’une partie de la dent (en train de pousser) reste sous les gencives. Cette partie peut facilement devenir le foyer d’infections et risquer de détruire l’os qui maintient les dents alentours.

Quels sont les différents types d’avulsion dentaire ?

Il existe deux types d’avulsion dentaire.

Une avulsion dentaire simple ou exodontie

On pratique l’exodontie quand la dent à extraire n’a pas subi de dégât majeur. Elle n’est pas trop endommagée par la carie et ne présente aucune anomalie de structure ni de forme. Aussi, le chirurgien-dentiste a une vision claire de la dent à enlever.

Il s’agit d’une intervention qui, normalement, se passe sans encombre ni complication.

Une avulsion dentaire chirurgicale ou odontectomie

Une odontectomie est faite quand la dent est trop insérée dans la gencive ne laissant aucune fenêtre de visibilité au chirurgien-dentiste de pratiquer l’intervention. Cela est dû à un endommagement excessif par les caries et la destruction de la structure de la dent à enlever. 

On peut aussi recourir à une odontectomie dans le cas d’une dent à racine très courbée.

Comment se déroule une avulsion dentaire ?

Avant de procéder à l’avulsion dentaire, le chirurgien-dentiste se prépare et effectue une désinfection du milieu environnant de la zone d’extraction. Pour se faire, le praticien vous fait mordre dans un tissu sec stérilisé. 

Il va aussi stériliser les outils pour avoir un milieu sain et propre. Dans sa généralité, une se déroule en plusieurs étapes

  1. L’anesthésie locale sert à insensibiliser et endormir les nerfs de la dent afin que le patient ne ressente pas la douleur durant l’arrachage de la dent. Une sensation d’engourdissement se fera alors ressentir pendant toute l’intervention. Elle peut se prolonger pendant quelques heures après l’extraction
  2. La syndesmotomie : Le praticien va alors couper toutes les liaisons conjonctives et épithéliales qui relient la dent à la gencive. Il va utiliser un syndesmotome, un accessoire légèrement tranchant
  3. La subluxation : Une fois que la dent est isolée de tous ses liens, le dentiste va essayer de la bouger en posant un élévateur entre l’os de l’arcade et la dent
  4. L’avulsion : Le dentiste va saisir la dent et effectuer un mouvement vertical pour l’arracher avec la racine. Une fois la dent extraite, le chirurgien dentiste va alors mettre une compresse stérile à mordre pour limiter le saignement. Cela aide également à la formation de caillots dans le vide laissé par la dent et facilite la cicatrisation

Vais-je avoir mal lors d’une avulsion dentaire ?

Normalement, vous ne devez ressentir aucune douleur pendant une extraction dentaire. L’anesthésie locale engourdit et endort les nerfs afin que vous ne ressentiez aucune sensation

En revanche, vous pouvez entendre tout ce qui se passe dans votre bouche comme des bruits de craquement.

En ce qui concerne la douleur de l’après avulsion, elle peut se manifester ou pas. Mais dans tous les cas, un antalgique (paracétamol) vous sera prescrit pour prévenir et soulager la douleur post-opératoire.

Quelles précautions prendre après une avulsion dentaire ?

Après avoir extrait une dent, une plaie se trouve dans la bouche. Aussi pour éviter toutes complication post-opératoire, il est conseillé de :

  • Garder une propreté impeccable de sa bouche, ne pas fumer ni chiquer du tabac, et ce, pendant 24 heures après l’intervention. Il faut également bien se nettoyer les dents après le jour de l’extraction.
  • Suivre et prendre les médicaments prescrits.
  • Éviter le rinçage de la bouche avec des solutions piquantes comme le bain de bouche, au moins 12 heures après l’intervention. Les liquides nettoyants peuvent détruire le caillot formé le considérant comme des saletés. 
  • Évitez de manger des aliments à très forte température, mais privilégiez la nourriture tiède. Mâchez ailleurs que sur la partie de la dent enlevée. 
  • Éviter toutes activités intenses au moins pendant 24 heures après l’avulsion dentaire.
  • Appliquer de la glace en bouillotte ou en poche pendant 15 minutes pour soulager les sensations extérieures en cas de douleur. 
  • Éviter de boire une boisson alcoolisée pendant 24 heures après l’intervention.

Combien de temps prend la cicatrisation ?

Il peut parfois arriver que le chirurgien dentiste réalise quelques points de sutures afin que la blessure cicatrise rapidement et parfaitement. 

Et ce, que ce soit pour une avulsion simple ou une avulsion chirurgicale, la guérison commence par la cicatrisation de la gencive. Cette première étape dure approximativement 15 jours. 

Après une autre quinzaine de jour, la plaie sera cicatrisée complètement.

Si le processus de cicatrisation se passe bien, la guérison de la blessure va se poursuivre. 

En effet, l’os de l’arcade maxillaire va pousser pour combler la place vide de la dent extraite. Cela permet un parfait alignement et permet la mise en place d’un bridge dans le futur. Mais, il faut compter 6 mois pour que la cicatrisation soit totale. 

Les complications à l’avulsion dentaire

Après une avulsion dentaire, des complications peuvent survenir. Qu’elles soient majeures ou mineures, vous obtiendrez les informations et les mesures complètes à suivre auprès de votre chirurgien dentiste. Aussi, n’hésitez pas à consulter votre praticien, en cas de persistance des complications.

Les saignements

Il se peut que le saignement persiste après l’intervention. Pour y remédier, avec la compresse stérile mise sur le trou vide de la dent enlevée, mordez délicatement jusqu’à ce que le saignement s’arrête. 

Il faut également faire attention à ne pas rincer (pendant 24 heures) ou enlever le caillot formé au niveau de l’alvéole. En effet, ce caillot favorise et rend facile la cicatrisation.

La douleur

Une fois l’effet de l’anesthésie estompé, une douleur due à l’avulsion dentaire peut se faire ressentir. Normalement, votre chirurgien dentiste vous prescrit un antalgique léger comme le paracétamol, pour soulager ces désagréments. Vous pouvez également appliquer de la glace en bouillotte pour calmer la douleur. 

Un gonflement

Un œdème ou un gonflement peut toutefois arriver chez certains patients. C’est une réaction normale de l’organisme pour se protéger de la douleur. L’application d’une bouillotte de glace va aider à diminuer l’enflure. Elle va disparaître au bout de quelques heures ou quelques jours tout au plus. 

Un hématome

L’apparition d’un hématome est une complication rare. Il va disparaître avec le temps, au bout de quelques jours, comme le gonflement. La présence d’un hématome ne nécessite aucun traitement particulier sauf en cas d’infection. Un antibiotique sera alors prescrit par votre chirurgien dentiste. 

Une alvéolite

Une alvéolite ou ostéite dentaire est une forte douleur ressentie sur l’os arcade exposé au site d’avulsion. Cela est dû à un détachement ou une destruction trop tôt du caillot. L’os se trouve alors nu et exposé, et sans protection.

Elle peut gêner le mouvement de la mâchoire et induire des problèmes d’ouverture de la bouche. C’est une complication passagère. Mais si la douleur persiste ou si de nouveau symptôme comme le pus apparaissent, il est essentiel de consulter votre dentiste afin qu’il évalue et prescrive un traitement thérapeutique approprié.

La paresthésie

C’est une sensation d’engourdissement ou la perte de sensation au niveau de la langue ou des dents inférieures. Elle peut survenir si un nerf est touché lors de l’avulsion dentaire.

La paresthésie est une complication souvent temporaire, mais si les fourmillements et les engourdissements persistent, la consultation auprès de votre chirurgien dentiste sera de mise.   

En bref

L’avulsion dentaire est l’action d’enlever ou d’extraire une dent. Elle est réalisée par un spécialiste des dents ou un chirurgien dentiste.

Avoir recours à une extraction dentaire est une solution drastique et radicale. Aussi, autant opter pour une solution intermédiaire si des solutions sont encore possibles. 

En outre, une avulsion dentaire peut se réaliser en cas de destruction de la structure de la dent par des caries, un mal agencement de la dent ne permettant pas l’arrivée de la dent définitive chez les enfants, d’encombrement ou de malocclusion, une infection de l’os de l’arcade, une dent incluse difficile. 

Par ailleurs, une avulsion dentaire se fait toujours sous anesthésie. L’action de l’arrachage proprement dite se passe sans aucune douleur. Mais un saignement et quelques douleurs peuvent être ressenties après l’intervention.

En somme, l’extraction d’une dent ou une avulsion chirurgicale est une intervention simple. N’hésitez pas à vous informer, en cas de doute ou d’incompréhension, auprès de votre chirurgien-dentiste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici