La bronchiolite chez l’enfant

|

La bronchiolite est une infection des petites bronches due à différents virus principalement le virus respiratoire syncytial ou VRS. Il s’agit d’une maladie très contagieuse, le virus se transmet par la toux, les éternuements, la salive, les mains et les objets souillés. Elle touche un enfant sur trois avant l’âge de deux ans et survient de manière épidémique en automne et en hiver surtout.

Elle se manifeste par de la toux, avec écoulement du nez et de la fièvre, suivis 2 à 3 jours après par une difficulté respiratoire avec sifflements. L’évolution peut être très différente d’un épisode à l’autre et d’un enfant à l’autre. Dans la très grande majorité des cas, elle évolue de manière favorable. Dans de rares cas une hospitalisation s’impose.

Traitement de la bronchiolite

La principale mesure consiste à désencombrer régulièrement le nez de l’enfant à l’aide de sérum physiologique avec si besoin une aspiration nasale douce à l’aide d’un mouche-bébé, fractionner les tétées et les repas, proposer régulièrement de l’eau à boire. Coucher l’enfant sur le dos en inclinant légèrement le lit, surveiller la température. Les antibiotiques ne sont pas indiqués (il s’agit d’une maladie virale) mais seulement en cas de surinfection bactérienne. Les sirops contre la toux sont déconseillés. La kinésithérapie n’est plus indiquée. Aérez la chambre de l’enfant tous les jours, la température de la chambre doit être fraîche entre 19 et 20°C. Ne pas fumer au domicile même en dehors de la chambre de l’enfant. Se laver fréquemment les mains avant et après s’être occupé de l’enfant.

Quand consulter votre pédiatre ?

En cas de :

  1. Difficulté nette à respirer,
  2. Difficulté ou refus alimentaires,
  3. Toux et/ou sifflements de plus en plus importants,
  4. Pâleur ou cyanose,
  5. Fièvre mal tolérée,
  6. Comportement inhabituel,
  7. Altération de l’état général,
  8. Apparition d’autres symptômes (diarrhée, vomissements…),
  9. Absence d’amélioration après 48 à 72 heures.

Précautions pour limiter la transmission

  • Lavage fréquent des mains,
  • Eviter d’échanger des jouets, couverts, biberons ou tétines,
  • Nettoyer régulièrement les objets utilisés par un enfant malade,
  • Eviter le contact des jeunes enfants avec une personne malade,
  • En cas de rhume ou état grippal, éviter d’embrasser un enfant sur le visage ou les mains,
  • En période d’épidémie, éviter les sorties avec les jeunes enfants dans des lieux confinés, trop fréquentés.

Dr M. Moulay Omar – Juillet 2015.

Précédent

L’asthme chez l’enfant

Erythème infectieux ou mégalérythème épidémique

Suivant

Je suis une jeune maman de 2 petits garçons, j'ai la trentaine et je suis infirmière. On pourrait dire que j'ai 2 métiers ! Etre maman m'a fait découvrir une nouvelle vision de la vie notamment sur la santé, l'alimentation et le sport. Je vais vous partager toutes mes trouvailles, mes connaissances sur ce blog.

Laisser un commentaire