Tout savoir sur la dermite ocre

|

L’idée de parler de fer et d’ulcère veineux m’est venue en lisant un article qui vient d’être publié sur la relation potentielle entre la carence en fer et l’ulcère veineux, suggérant le rôle possible de la perte de fer à partir de l’exsudat de la plaie : « La perte de fer localisée dans la maladie veineuse entraîne-t-elle une carence en fer systémique ?

Maladie cutanée affectant les membres inférieurs du corps humain, la dermite ocre touche pas mal de personnes. Pour se manifester, cette maladie de la peau apparaît dans un premier temps comme des plaques rouges pour ensuite prendre une couleur brune ou ocre. Dans cet article, nous faisons le point sur cette affection cutanée.

Puisqu’il reste beaucoup à faire en matière de recherche sur la relation fer-déficit/ulcère veineux et sur l’impact réel de l’anémie sur la guérison, parlons d’un sujet qui fait l’objet de plus d’études, bien que les preuves disponibles ne soient pas non plus très solides : le rôle des dépôts de fer locaux dans l’évolution de l’insuffisance veineuse chronique.

Dermite ocre, quelle définition ?

La dermite ocre a d’autres appellations. Elle s’appelle aussi l’angiodermite pigmentée. Quelle que soit l’appellation, la dermite ocre est une maladie qui touche la peau. Cette affection se manifeste par la présence de plaques rouge sur le corps. Ces plaques rouges, sont issues de plusieurs hémorragies capillaires. Simplement, la dermite ocre survient  suite à une rupture des capillaires sanguins qui sont sous la peau. C’est cette rupture des capillaires sanguins qui ensuite entraîner l’apparition des plaques de couleur rouge violacé ou rouge sur la peau.

Si rien n’est fait rapidement, les plaques prennent une autre couleur et peuvent devenir brune ou encore ocre. C’est à ce dernier stade, que l’on parle de dermite ocre. Fréquemment, vous verrez la dermite ocre au niveau des tibias ou au niveau des chevilles. Dans tous les cas, cette affection se retrouve généralement au niveau des membres inférieurs du corps.

Dermite ocre, la cause de cette affection

Le fer est l’oligo-élément le plus abondant dans notre corps et joue un rôle fondamental dans de nombreuses fonctions cellulaires. Il s’agit d’une partie essentielle de l’hémoglobine car elle facilite le transport de l’oxygène vers les tissus. Elle participe à de multiples processus métaboliques, puisqu’elle fait partie d’enzymes et d’autres complexes moléculaires. En outre, elle a également une fonction importante dans les tissus où le renouvellement des cellules est important, comme la peau, puisqu’elle régule la réplication de l’ADN.

Bien qu’il soit un métal fondamental pour la vie, il peut être toxique en grande quantité. En effet, le fer libre a la capacité de produire ou de donner facilement des électrons (passage cyclique de l’état Fe2+ à Fe3+) et peut catalyser les réactions des radicaux libres et augmenter le stress oxydatif.

Dermite ocre sur la cheville

Notre organisme est chargé de limiter ces dommages potentiels en stockant le fer dans des complexes protéiques, tels que l’hémoglobine, la transferrine ou la ferritine. En outre, il existe de nombreux mécanismes de régulation pour maintenir un équilibre adéquat entre le fer libre (dangereux) et le fer lié aux protéines. Cependant, ces mécanismes de régulation ne sont pas suffisants lorsqu’il y a une surcharge en fer non contrôlée, tant au niveau systémique que local.

Il n’est plus d’un secret que la dermite ocre est due à des hémorragies capillaires. Le sang quittant ces petits vaisseaux va vers les tissus de la peau pour causer cette affection. Cependant, les hémorragies capillaires entraînant la dermite ocre sont dues à plusieurs autres affections. En premier lieu, vous avez la varice. La varice est une dilatation anormale d’une veine. Elle conduit parfois à une phlébite. Une autre cause, c’est la phlébite ou encore thrombose veineuse. Elle est causée par la formation d’un thrombus à l’intérieur d’une veine.

Si la couleur rouge des plaques de dermite ocre devient par la suite brune ou ocre, c’est tout simplement à cause de la présence du fer dans le sang. Ceci ne doit pourtant  pas arriver car la place du fer est au niveau des globules rouges. Il participe au bon fonctionnement de l’organisme. Une accumulation de fer sous le tissu cutanée est à l’origine de la couleur ocre ou brune qui peut être observée pendant une dermite ocre.

L’hypertension veineuse non contrôlée, qui provoque une insuffisance veineuse chronique (IVC), entraîne une extravasation de globules rouges dans la peau. Ces globules rouges extravasés sont ingérés et dégradés par les macrophages dans le derme, qui libèrent et stockent le fer à l’intérieur d’eux, d’abord sous forme de ferritine, puis, lorsqu’ils sont saturés, dans le complexe protéique appelé hémosidérine. Ces dépôts de fer, en plus des dépôts de mélanine (les mélanocytes sont activés par les processus inflammatoires affectant la peau, comme l’IVC), produisent une coloration brunâtre de la peau, appelée dermatite ocre, qui est l’une des caractéristiques cliniques du stade C4 de la classification CEAP des maladies veineuses chroniques (voir le post « Classification CEAP des maladies veineuses chroniques : parlons tous la même langue »). Quel est le poids, séparément, de l’hémosidérine et de la mélanine dans la couleur ocre de ces jambes ? C’est une question à laquelle il est difficile de répondre, car l’hémosidérine active la production de mélanine par les mélanocytes…

Dermite ocre, les conséquences

Tout le monde ne développe pas la dermite ocre de la même façon. C’est de la même manière que l’évolution de l’affection n’est pas pareille pour tout le monde. La dermite ocre peut apparaître chez un individu au niveau d’une seule jambe. Chez un autre, elle peut se manifester au niveau des deux jambes. En fonction de l’évolution de la dermite ocre, les tâches peuvent être répandues sur le pied ou la jambe différemment. Une fois qu’elle est détectée, la dermite ocre doit être rapidement prise en charge pour éviter d’autres complications.

En effet, si elle n’est pas rapidement traitée, la dermite ocre peut devenir une infection bactérienne ou au pire un ulcère au niveau de la jambe. Des plaies apparaîtront ensuite sur la jambe et doivent être rapidement prises en charge. Dans le cas où il n’y aurait pas toutes ces complications, la résistance de votre peau peut diminuer considérablement. L’épaisseur de votre peau peut également prendre un coup en diminuant également. En règle générale, il s’agit d’une atrophie cutanée.

Diagnostic et traitement de la dermite ocre

L’étape du diagnostic

Lorsque vous remarquez pour la première fois l’apparition de taches rouges ou de taches brunes sur votre corps et précisément au niveau des membres inférieurs, il faut faire un diagnostic. Le diagnostic est un examen que vous devez réaliser dans une clinique. Il se fait par un spécialiste de la peau qui s’y connaît parfaitement. Le diagnostic permet tout simplement de confirmer ou d’infirmer la présence ou non d’une dermite ocre. Afin d’être parfaitement situé, des examens complémentaires peuvent se faire.

L’étape du traitement

Cette étape vient lorsque la dermite ocre est détectée. L’application d’un traitement efficace va dépendre de l’étendue de l’affection. Généralement, le traitement d’une dermite ocre se fait par antisepsie. Le but est de détruire les microorganismes se trouvant au niveau des tissus à l’aide de produits antiseptiques. La dermite ocre se guérit complètement lorsqu’elle est vite détectée. 

Précédent

Eviter la perte de la mémoire

Les problèmes Gynécologiques

Suivant

Laisser un commentaire