Douleur de règle mais pas de règle

0
76
douleur regle mais pas de regle

Normalement, les douleurs menstruelles se manifestent chez la femme lorsque cette dernière est en période. L’intensité de la douleur varie en fonction de chaque femme et de son organisme. De ce fait, certaines femmes ne ressentent pratiquement rien pendant leurs périodes de menstruations tandis que d’autres font l’objet de fortes douleurs au niveau du bas ventre. Il arrive ainsi que certaines femmes présentent des douleurs de règle sans pour autant être en règle. C’est une situation qui n’arrive pas souvent et qui trouble énormément les personnes concernées. Toutefois, il s’agit simplement d’un des symptômes de crampes menstruelles. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur les crampes menstruelles.

Les crampes menstruelles

Les crampes menstruelles sont des douleurs qui peuvent se manifester quelques jours avant, pendant ou après les règles au niveau de la partie basse du torse. Avec les crampes menstruelles, on peut donc ressentir les douleurs de règle sans être en règle. Il s’agit généralement d’une douleur aiguë ou à type de crampe qui va et vient. Elle peut toutefois être muette et continue. Les crampes s’étendent parfois jusqu’en bas du dos et aux jambes. Le fait est que les crampes menstruelles se manifestent de différentes façons chez les femmes.

Certaines femmes souffrent de migraines, de nausées voire de vomissement, de diarrhées, etc. Elles ressentent très souvent le besoin d’uriner. Il arrive que pendant les règles, le sang menstruel renferme des caillots. Ces caillots, de couleur foncée ou rouge vif, peuvent renfermer du liquide ainsi que du tissu qui proviennent de la muqueuse utérine et du plasma. 

Les symptômes des crampes menstruelles peuvent s’empirer si :

  • Les femmes de la famille font l’objet de menstruation douloureuse
  • La femme concernée fume
  • Les règles sont abondantes ou longues
  • Les règles apparaissent assez tôt

Les causes

Il faut savoir que les crampes menstruelles peuvent ne pas avoir de cause facilement identifiable (dysménorrhée primaire), ou peuvent être causées par un éventuel trouble (dysménorrhée secondaire).

La dysménorrhée primaire

La dysménorrhée primaire est la plus courante. Elle se manifeste généralement à l’adolescence et peut devenir moins douloureuse en grandissant ou après une grossesse. 

La dysménorrhée primaire apparait chez environ 5 à 15 % des femmes. Les crampes qui se manifestent sont assez élevées pour déranger la personne concernée dans toutes ses activités. On remarque donc des absences à l’école ou au boulot.

Selon les spécialistes, la dysménorrhée primaire est liée à la sécrétion de prostaglandines pendant les menstruations. Il s’avère en effet que le taux de prostaglandine est particulièrement élevé chez les femmes qui souffrent de dysménorrhée primaire. Cette substance provoquerait une contraction de l’utérus qui restreint l’apport de sang dans celui-ci. Ce sont ces contractions qui causent des douleurs et un inconfort. C’est la prostaglandine qui rend les nerfs de l’utérus plus sensibles à la douleur.

Les facteurs comme l’angoisse ou le manque d’exercices physiques contribuent également à la douleur.

La dysménorrhée secondaire

La dysménorrhée secondaire quant à elle se manifeste à l’âge adulte. Elle est le plus souvent causée par :

Les fibromes : ce sont des tumeurs non cancéreuses qui se développent dans l’utérus et renferment des muscles et des fibres.

L’endométriose : le tissu endométrial apparait à l’extérieur de l’utérus.

L’adénomyose : le tissu endométrial se gonfle et s’élargit pendant les règles. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici