Le matériel pour le cosmétique fait maison DIY

|

Parce que souvent on m’envoie des mails pour me demander comment commencer la cosmétique home made et que malheureusement je n’ai pas toujours le temps de répondre, j’ai eu l’idée de créer une nouvelle rubrique pour tout savoir sur la cosméto maison de A à Z. Car ce n’est pas évident de débuter, je me souviens à mes débuts, je ne savais même pas ce qu’était un hydrolat !!!

Ces posts sont donc à visée informative, histoire de partager mon grand savoir (elle est bien bonne celle-là), n’hésitez pas à me poser toutes vos questions dans cette catégorie, oki les filles ? voire même d’y apporter un supplément d’information ;) peut-être vais-je donner l’envie à certaines de s’y mettre hihi ! notez qu’ici je ne parlerai pas du matériel pour faire du savon, celui-ci fera l’objet d’un autre post. Gooo !

 

Les ustensiles indispensables dans la cosmétique home made :

1) le type de matériel

Ustensiles de base :

Sachez qu’il n’y a pas vraiment de matériel pré-requis pour s’adonner à la cosmétique maison. De simples ustensiles de cuisine font amplement l’affaire ! veillez toutefois à ne pas utiliser les ustensiles qui vous servent à cuisiner, question élémentaire d’hygiène. Ces ustensiles sont très facilement disponibles dans les Foir’ Fouille, Gifi & co :

  • Une balance
  • Deux bols en pyrex ou en inox qui résistent à la chaleur et au lave-vaisselle
  • Une casserole pour le bain-marie
  • Un fouet (main & électrique)
  • Un verre doseur
  • Un thermomètre

C’est à peu près tout pour bien débuter ! rien de bien compliqué jusque-là, non ? c’est vraiment à la portée de toutes !!!

Par la suite on peut acheter des petits plus qui facilitent grandement le travail : les pelles doseuses,  des pipettes graduées, un entonnoir de transfert, une spatule, de l’étamine,  un batteur-mousseur…

Évitez toutefois d’utiliser des ustensiles en bois notamment les cuillères car des particules peuvent s’y incruster, et certains métaux qui ne supportent pas la chaleur.

Les contenants :

Grâce à certains sites marchands spécialisés dans la cosmétique home made, on a maintenant l’embarras du choix : pots, flacons, flacons pompe, tube à gloss, à mascara, poudriers…

Les contenants proposés sont en général en verre ou en plastique. Le verre est préférable au plastique au sens où il est facilement stérilisable, résistant et ne retenant pas les odeurs. Mais pour les transports, préférez le plastique !

Quelques adresses sympa (et toutes en France^^) :

Aromazone, un must, qui vient de sortir d’adorables packagings bien girly pour le make up home made^^

Les utiles de Zinette, où on trouve plein de petites merveilles comme les tubes malibu au capuchon rose, des pots pour poudres libres “mini-shaker”, des contenants pour gloss en forme de papillons…à ne pas manquer !

Alternative Nature et ses flacons flip-flop ou airless, du papier PH, thermomètres…

Caly et son kit pour bien démarrer la cosmétique home made.

Passions tambouilles et les tubes tottles.

La Caverne Ô Senteurs, qui propose des verres-doseur et des sachets de tisane pour le bain.

Et surtout pensez récup’ ! toutes les cosméteuses sont de petites chineuses : brocantes, vides-greniers, recyclage avec les pots et flacons de vos anciens cosmétos, l’entourage à qui on peut demander de mettre des pots vides de côté…gardez l’oeil bien ouvert^^

2/Nettoyage et stérilisation des ustensiles & contenants

Le nettoyage :

Il est très important de bien nettoyer et stériliser tout votre matériel avant de commencer à tambouiller. L’hygiène doit être irréprochable et extrêmement rigoureuse pour la bonne conservation de vos soins.

Personnellement, je nettoie tout mon matos à l’eau chaude et au liquide vaisselle, en rinçant bien et en laissant sécher à l’air libre.

Un goupillon pour biberons est un super ustensile pour nettoyer l’intérieur des bouteilles, des parois jusqu’au fond. Pas cher et efficace ! veillez à le remplacer fréquemment, surtout en cas d’utilisation intensive.

Pour se débarrasser des dépôts huileux, mettre à tremper dans de l’eau bouillante, puis bien nettoyer avec du liquide vaisselle avec une brosse réservée à cet effet.

Le nettoyage au vinaigre devient nécessaire pour du matériel ayant contenu des huiles essentielles, l’odeur étant plutôt tenace.

Pour les récipients très sales, laisser tremper quelques heures dans de l’eau très chaude avec des cristaux de soude puis nettoyer au liquide vaisselle et bien rincer.

La stérilisation :

Vous avez plusieurs méthodes qui s’offrent à vous :

la stérilisation en faisant bouillir vos ustensiles dans une casserole pendant une vingtaine de minutes, méthode idéale pour le matériel en verre (mais pas le top pour le matos en plastique qui sous l’effet de la chaleur se déforme ! ça sent le vécu)

La stérilisation à froid grâce aux pastilles qui servent à stériliser les biberons des bébés, à laisser fondre dans une grande quantité d’eau. Personnellement, c’est celle que j’utilise ;) veillez à bien rincer vos ustensiles avant emploi.

Le nettoyage à l’alcool : je le fais de temps en temps, en cas de coup de bourre. Une solution à 70° fait amplement l’affaire (dixit ma pharmacienne). Et on rince à l’eau après nettoyage !

Avant de commencer à tambouiller, nettoyez votre plan de travail et réunissez tout votre matériel. Munissez-vous de dessous de plats ou planches à découper pour y déposer casseroles et récipients chauds.

Précédent

Savon fouetté à la banane

Les fournisseurs de matières premières pour le cosmétique maison DIY

Suivant

Laisser un commentaire